Projets

Kinderheim/maison d'enfants Bethanie, N'djamena<div class='url' style='display:none;'>/</div><div class='dom' style='display:none;'>kirchgemeinde.ch/</div><div class='aid' style='display:none;'>131</div><div class='bid' style='display:none;'>3954</div><div class='usr' style='display:none;'>208</div>

Logo Projekte/projets<div class='url' style='display:none;'>/</div><div class='dom' style='display:none;'>kirchgemeinde.ch/</div><div class='aid' style='display:none;'>131</div><div class='bid' style='display:none;'>3868</div><div class='usr' style='display:none;'>208</div>

Haus Gnade/Maison de la grâce 2009<div class='url' style='display:none;'>/</div><div class='dom' style='display:none;'>kirchgemeinde.ch/</div><div class='aid' style='display:none;'>131</div><div class='bid' style='display:none;'>4328</div><div class='usr' style='display:none;'>208</div>

Nous sommes associés à deux projets auxquels nous versons les bénéfices de nos ventes:
BETSALEEL- BETHANIE
Maisons d’enfants Koumra et N’Djaména (Tchad)
Responsables : Monique et Jeanpierre Burkhardt

En 1969, Monique et Jeanpierre Burkhardt fondent l'orphelinat Betsaleel à Koumra au sud du Tchad. 146 enfants y ont trouvé un foyer. Beaucoup sont aujourd'hui adultes et indépendants. D'autres sont encore à l'école, en apprentissage ou à l'université. Face aux immenses besoins, d'autres projets ont vu le jour : des dispensaires, des centres de formation et surtout l'orphelinat Béthanie qui recueille une quarantaine de petits jusqu'à ce qu'ils puissent retourner dans leurs familles ou trouver une famille d'accueil. Monique, Jeanpierre et leurs équipes permettent ainsi aux enfants orphelins et abandonnés du Tchad de survivre, de grandir et de s'épanouir.
MAISON DE LA GRACE (en anglais: HOUSE OF GRACE)
Oeuvre sociale chrétienne palestinienne, Haifa (Israel)
Responsables: Jamal Shehade et son équipe

La Maison de la Grâce se trouve dans l'ancienne église melkite de Haifa (Israël). Kamil et Agnes Shehade-Bieger, un couple de chrétiens (il est palestinien, elle est suissesse) ont entièrement restauré le bâtiment tombé en ruines en 1948. L'église a retrouvé sa vocation de lieu de culte et tout autour, des appartements ont été aménagés pour accueillir la famille Shehade, ainsi que d'anciens détenus. Après le décès de Kamil en 2000, Agnes et toute son équipe poursuivent le travail, accompagnent, conseillent, encouragent, soutiennent les habitants de la Maison de la Grâce ainsi que de nombreuses personnes en difficulté, quelles que soient leur religion et leur origine. Aujourd'hui la Maison de la Grâce est dirigée par Jamal, le fils aîné de Kamil.